Pour vos besoins professionnels, nous sommes à même de traiter des demandes complexes en terme de logistique. Les solutions envisageables couvrent un large périmètre et peuvent adresser un point unique de livraison par transport messagerie (conditionnement de l’ensemble de votre commande par cartons de 6 ou 12 cols sur palette filmée) ou proposer l’acheminement via messagerie express de vos colis jusqu’à leurs destinataires par la prise en compte du réseau de distribution interne/externe spécifique à votre entreprise.

Pourquoi le choix d’un vin naturel nous direz-vous? Si l’engouement pour ce type de vins, plus digestes et plus sains pour l’organisme, semble se vérifier au quotidien, l’idée est de sensibiliser à l’échelle de l’entreprise vos employés et/ou vos clients tout en vous démarquant d’une approche plus classique. Pour un devis personnalisé, merci de nous contacter par téléphone (00.33.4.91.63.11.91) ou par mail (plusbellelavigne@gmail.com).

Dégustation

Lundi 14 janvier 20h

Alexandre Mazzia et sa brigade quittent les cuisines du Ventre de l’Architecte le temps d’une soirée et investissent celles de Georgiana San dans le cadre des RDVs de L’Atelier #3!

Une idée des créations d’Alexandre?

  • Tourteaux, raifort, eau de pommes vertes-concombre, huile de fleurs sauvages,
  • Maquereau brulé-satay , tapioca, sorbet wasabi, rouge métis, main de bouddha,
  • Langoustine « vapeur d’ortie », texture chermoula, condiment dattes-agneau, voile de manioc,
  • Sardine tempura Vodka, cochon de lait, glace safran,
  • Perdreau « Cru », marron, framboise-harissa, chocolat noir,…

La rencontre de l’Univers Créatif d’Alexandre Mazzia et de celui des vins vivants de Plus (Si) Belle La Vigne devrait provoquer de bien belles émotions… Drink code: blanc, dans tous ses états (sec, moëlleux, minéral, oxydatif, tendu, rond, gras, perlant,… ), sans sulfites ajoutés ou légèrement stabilisé à la mise…

L’atelier de Georgiana

Résa : 09.53.08.39.72 ou atelier@georgiana.fr

Tarif: 85€/personne (menu dégustation accord mets/vins)

Nombre de places limité à 16

 

Analepse 2011

Si une cuvée se devait bien d’être présentée au Marengo (Marseille 6), ce bar de quartier devenu bistrot ou bistroquet comme se plaisent à le nommer certains, c’est bien Analepse du Domaine Les Terres Promises… Ca fait sens effectivement pour ceux qui connaissent le lieu ou plutôt son concept. C’est dans cet univers « rétro » que nous proposions ce vendredi 18 mai de venir découvrir les 2011 de Jean-Christophe Comor, vigneron installé à La Roquebrussane, dans le Var, depuis le début des années 2000…`

Fait du hasard ou pas, chemin faisant, c’est sur celui de la Persévérance que ce dernier a trouvé les quelques hectares qui allaient donner un nouveau sens à sa vie… Parce qu’il venait d’un monde à mille lieux de la terre et de ses valeurs, il s’est dés le départ attaché à conduire ses quelques treize hectares de vignes en agriculture biologique, d’abord sans, puis avec le label… Même approche dans le chai, où le raisin devient vin sous l’action de ses propres levures (dites indigènes). Un des trop rares à ne pas bloquer les fermentations malolactiques sur ses rosés ou vinifier sans intrant dans notre chère Provence…

En jouant sur les modes de vinification, il réussit à exprimer le meilleur de ses raisins en nous gratifiant par exemple d’un pur carignan qui réconcilie les plus sceptiques avec ce cépage ancestral. De même, en assemblant carignan et mourvèdre, deux raisins réputés pour leur austérité et leur dureté, il bouleverse les idées reçues en apportant une autre lecture de ces deux grands cépages qu’au départ tout sépare. Et à en juger par la mine réjouie de tous ceux qui ont accepté de délaisser leur demi ou pire leur pastis, le temps d’une courte pause, essayer Au Hasard et Souvent c’est l’adopter! Nul doute que le jus ne doit rien au hasard, de là à imaginer que l’auteur prévoyait qu’on y revienne si souvent…

Très bel accueil également réservé aux arômes naturels du rosé L’apostrophe ou encore du blanc à bouche que veux tu. Deux vins très à leur aise sur une cuisine méditéranéenne précédée d’un long apéro…Tandis qu’Analepse, subtil mélange de Carignan blanc et Clairette, affiche une bouche encore un peu serrée, vive et pleine de fraîcheur certes mais qui mérite de se détendre un peu et gagner en volume pour donner la pleine dimension de sa structure. Retour sur les rouges et ce 2011 qui semble si bien aller à l’antidote élixir de fruits rouges si aérien qu’on en oublie la présence de tanins et, plus étonnant, sa composition: 100% carignan! Un régal pour des papilles averties, une saveur et texture déroutantes pour les non initiés qui se reconnaîssent davantage dans la structure de l’Alibi 11 (grenache/syrah) ou de l’Abracadabrantesque 2010 en grande forme!

antidoteL’Analepse nous renvoie souvent bien plus loin qu’on l’imagine, à la rencontre de ses vins d’autrefois, bien avant l’avénement de la chimie dans les vignes et dans les chais. L’héritage qui coule dans nos veines en somme et non les breuvages des trente glorieuses dont nous quadra sommes faits… Alors l’antidote en réponse à ce poison qui se répand sans complexe dans nos champs depuis des décénnies, érradiquant toute vie sur son passage? Au nom du progrès, du rendement, mais surtout de la folie de l’homme dans sa quête de toute puissance: tout contrôler y compris la matière! A bouche que veux tu? Certainement pas un concentré de pesticides au goût insipide! Le vin, c’est un trait d’union entre Terre et Homme nous rappelle l’apostrophe qui revendique son identité propre en faisant le lien entre le rouge et le blanc… Pas besoin d’alibi ce soir-là pour toucher le vin du doigt, même si sa structure semblait rassurer les palais les plus formatés, comprendre « éduqués ». Et de montrer une autre voie possible que celles toutes tracées par les schémas éducatifs dont une grande part d’entre nous peine à se dépétrer pour vivre libre…

Analepse 2011

A partir de 18h30, ce vendredi 18 mai:

Dégustation des 2011 du Domaine Les Terres Promises au Marengo (13 006 Marseille).

Analepse, A bouche que veux tu, l’Apostrophe, l’Antidote, l’Alibi, Abracadabrantesque (2010), et… Au Hasard et Souvent.

A toute à l’heure…

Que d’émotions encore à l’ouverture de cet AKMENINE (littéralement « pierreux ») 2008… Très éloignés de la typicité des classiques du genre, les Sancerre de Sébastien Riffault nous emmènent dans un univers singulier qui déroute voir repousse plus d’un adepte de ce Cher sauvignon… Si on y goûte par hasard, une chose semble acquise, on y revient pas par hasard.

Récemment, Sébastien me demandait si nous voulions rentrer sa première cuvée LES QUARTERONS (du nom du lieu-dit), l’exception qui confirme sa règle, un vin légèrement sulfité à la mise. Notre réponse fut spontanée et immédiate: non car elle ne reflète pas l’esprit qu’il a su insuffler à ses Sancerre hors normes. Même si nous comprenons le sens de la « concession » faite par ce puriste, nous privilégions sa philosophie de départ qui participe pleinement à l’identité des ses vins, et nous en tenons à AKMENINE – jeunes vignes sur calcaireAUKSINIS (Or) – vieilles vignes sur calcaire et SKEVELDRA (fragment) – vieilles vignes sur silex. Autant le dire… que du beau monde! Afin de donner la pleine dimension de ses Sancerre, aussi insolites qu’addictifs, nous organiserons prochainement une dégustation au 36 Cours Julien, à Marseille.

AKMENINE 2008 donc…

Incursion dans l’univers de Sébastien Riffault…

Ici le sauvignon s’exprime de manière unique. Le voyage initiatique débute sur cette complexité arômatique où se mêlent harmonieusement pâtes de coings pour certains, de pommes ou encore de poires à l’état blet pour d’autres. La richesse même d’une dégustation n’est-elle pas le subjectif? Par delà les techniques enseignées en sommellerie ou oenologie, n’est-ce pas la différence qui reste? Celle-là même induite par la part intime du sujet? Mais attention à ne pas nous en éloigner du dit sujet.

De l’art de maîtriser l’oxydatif… Trop rares sont les jus sublimés par leur passage en fût. Ce mode d’élevage devrait être réservé à ceux qui parviennent à en tirer la quintessence, bien loin de la vulgarisation prônée par les adeptes du vin selon Parker, Rolland ou autre inconditionnel de l’uniformisation du vin. Passé cet enivrant nuage de flagrances, la bouche surprend par sa fraîcheur qui contraste avec cette richesse et cette générosité aromatiques, grâce notamment à une acidité bien placée. Jamais agressive, elle s’inscrit finalement dans la continuité du nez pour former un ensemble harmonieux dont nous redemandons quelques gouttes alors que la bouteille est pleine d’air à présent.

 

Déjà trois ans qu’une trentaine de vignerons aborde le vin sur l’eau dans le cadre feutré du Restaurant La Nautique, sur le Vieux-Port, à Marseille. Réservée aux professionnels, cette rencontre est l’occasion de pousser plus loin la réflexion autour de ces vins « naturels », qui intriguent, enthousiasment, dérangent… mais laissent rarement indifférents, en leur donnant la place qu’ils méritent sur une carte comme en cave. A Nous de jouer!

Lundi 23 avril 2012

10h à 18h

Entrée libre réservée aux professionnels

 

Les 30 et 31 mars prochain, Si Belle La Vigne rejoindra le Collectif ILDI ! ELDI et son univers « post-moderne » au Théâtre Le Merlan! Deux jours où l’anti-conformisme plannera sur la scène de l’espace culturel Marseillais à travers une émulation artistique éclectique.

Dans cette démarche, qui consiste à éveiller les sens, nous proposerons un atelier « Vins Nature » mettant en avant deux domaines proches de Marseille dont nous soutenons les vins.

Autour des classiques variations de couleurs (blanc, rosé et rouge), nous vous ferons partager le goût naturel du jus de raisin fermenté, sans intervention de l’homme, sur la seule base de ses levures indigènes. Grenache noir, syrah, mourvèdre,  cynsault ou encore ugni-blanc, grenache blanc… vinifiés, élevés et mis en bouteilles sans artifice! Pas d’intrant donc, à l’exception, pour certaines cuvées, de faibles doses de SO2 au moment des mises. Ni filtration, ni collage afin de laisser le breuvage le plus intègre possible. A défaut de remonter l’Ardèche et le Rhône, le Merlan s’offrira un voyage dans le temps, à la rencontre des vins d’autrefois…

avec

Antoine Joly/Domaine La Roche Buissière

Manu/Domaine Les Deux Terres

rdv

vendredi 30 mars (à partir de 19h) et samedi 31 mars (dès 15h30)

à proximité du bar…

Dans le cadre de la B.E.P. (Bibliothèque Ephémère Permanente) imaginée par le Collectif ILDI!ELDI en partenariat avec la librairie  histoire de l’oeil et le café associatif Le WAAW, nous faisons déguster le petit Jo ce soir…

La Roche Buissière "petit Jo"

HORAIRES D’OUVERTURE

Ouvert tous les jours / Open every day: 10h30 à 13h et 16h-20h30 / 10.30am to 01.00pm and 04.00pm to 08.30pm.

Fermé dimanche toute la journée et lundi matin/Closed sunday and monday morning.

Contact: 00.33.4.91.63.11.91 ou plusbellelavigne@gmail.com

LIVRAISON

  • Sur Marseille, nous faisons appel à  la société REX qui a opté pour un mode de livraison écologique (vélo).

Tarif Livraison (max 12x75cl):

Centre-ville 12 € TTC

Agglomération 18 € TTC

  • En dehors de Marseille:

pour toute commande d’1 à 24 bouteilles, la livraison est effectuée par La Poste (Colissimo) ou par DPD France.

Tarif livraison sur devis

pour toute commande supérieure à 24 bouteilles, la livraison est effectuée par Transporteur.

Tarif livraison sur devis

  • Important:

La livraison est subordonnée au paiement de la commande (modes de paiement acceptés: chèque ou virement bancaire).